Théâtre

Miss Carpenter, philosophe du rire

MISS CARPENTER  ****

Marianne James tenait à reprendre cette pièce qu’elle avait elle-même coécrite, montée originellement au Théâtre Rive Gauche. Succès au rendez-vous au Gymnase… en voici les raisons.

TALENT DE LA DEMESURE, DEMESURE DU TALENT

Marianne James, syncrétisme de talent et d’intelligence. Tant de choses se cachent derrière truculence et mauvais goût toujours très sûr. Dans l’écriture de cette pièce tout particulièrement. Marianne James et Sébastien Marnier sont parvenus avec panache à concocter une œuvre toute autre que ce qui défile devant nos yeux, d’une quinte de rire à l’autre une heure trente durant. Oui il est question d’une comédienne ratée, de ses tentatives infructueuses de faire revivre un passé qui n’a jamais existé, une gloire d”effigie fanée dont le plus grand et d’évidence unique succès tient à l’extravagance des soirées totalement barrées au centre desquelles elle officiait, au temps de la plus grande insouciance. Alors rien ne nous sera épargné de ce terrible métier. Courir après le rôle de sa vie mais bouffer, aussi et surtout. Alors Miss Carpenter cèdera aux castings de plus en plus douteux : théâtre subventionné abscons, série télé idiote, publicités pour le moins alimentaires… autant de tableaux d’un cabaret déjanté et rock, irrévérencieux et jouissif.

miss_carpenter-la-parizienne

HYMNE AUX ACTRICES… ET A CETTE CHIENNE DE VIE

Marianne James et ses trois merveilleux partenaires rendent un hommage explosif à la comédie, au jeu sous toutes leurs formes, comme à ceux qui les incarnent, sans jamais se contenter de copier ou d’imiter. Tout est réinventé, éclaté, décalé dans un crescendo hilarant et pourtant doux-amer. Le fonds du décor laisse en effet paraître une histoire d’une tristesse tangible. Leur art tient à ne jamais le dire ni même à le laisser entendre… ou si discrètement. L’inverse eut été synonyme de calculs et de discours convenus dont la diva est incapable. Jusqu’au-boutiste, elle boit avec nous le calice jusqu’à la lie. La vie d’artiste n’a rien d’exceptionnel. Au contraire pervertit-elle la réalité tant on peut s’y perdre et oublier l’issue. Vie et illusion se mêlent tels deux serpents ennemis et grâce aux sorciers des planches, nous n’y voyons que du feu.

Auteurs : Marianne James, Sébastien Marnier

Metteurs en scène : Eric-Emmanuel Schmitt, Steve Suissa

Avec : Marianne James, Pablo Villafranca, Romain Lemire, Bastien Jacquemard

Miss-carpenter-theatre-gymnase-la-parizienne

Pitch

Miss Carpenter n’a pas l’âge de ses artères ; elle se voit toujours l’actrice belle et admirée qu’elle était… au milieu du XXème siècle. Mais le temps et ses outrages – et surtout la crise et les huissiers – l’obligent un jour à sortir la Jaguar pour aller décrocher un rôle… Chanter, danser, jouer la comédie, Miss peut tout faire ! Mais les auditions s’enchaînent au rythme des refus et des humiliations… Comment retrouvera-t-elle la flamme qu’elle dit avoir laissée à Hollywood ? Le succès sera-t-il à nouveau au rendez-vous ? Pour Miss, tous les excès sont permis lorsque l’on parle de son talent !

Du mardi au samedi à 20 ou 21H00 au Théâtre du Gymnase

Théâtre du Gymnase Marie Bell

38, boulevard de Bonne Nouvelle – 75010 Paris

Plan d’accès

Réservations

Bandeau-miss-carpenter-marianne-james-la-parizienne

Previous post

Paris me slame d'amour : j'aime le métro à Paris

Next post

Une soirée blanche aux mille couleurs, interview et photos

Vents dOrage

Vents dOrage

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *