MusiquePortraits et Interviews

Your Journey avec Gaelle Buswel – Nouvel album !

Paris, le 15 Mars 2021

Alors que Paris est toujours dans une discipline sanitaire impitoyable pour la culture, j’ai rendez-vous chez Gibson, proche de la Place de la République pour rencontrer Gaëlle Buswel, 6 ans après ma première interview avec elle dans une chambre d’hôtel.

Contre vents et marais et surtout dans une ambiance mondiale suffocante à cause du Covid-19 et ses mutants, la grande et belle Miss Blues sort son nouvel album “Your Journey” !

Blues oui mais avec une attitude très Rock N Roll !

Tout le monde lui a dit pourtant : ” Tu es dingue de sortir ton album maintenant! ” Mais elle ne laisse dicter sa conduite par personne surtout lorsqu’il s’agit de sa musique, de ses fans et de son équipe!

Le 26 Mars, son nouvel album “Your Journey” sera donc de sortie, et couronne 10 ans d’aventures musicales à travers le monde.

Voix engagée et guitares acérées, c’est sous le signe d’un rock résolument ancré dans son époque que Gaëlle Buswel signe ce retour discographique.

Ce nouvel opus, enregistré dans les cadres prestigieux des studios ICP (Bruxelles) et Abbey Road (Londres), n’en renie pas pour autant les influences musicales de cette chanteuse protéiforme qui navigue également avec bonheur dans des registres blues ou de la folk music.

Un large spectre sonore, également mis en exergue sous les lumières des projecteurs, où la jeune femme déploit une énergie aussi sincère que communicative. Ringo Starr, Beth Hart ou encore les ZZ Top ne s’y sont pas trompés, lui confiant à l’envi de prestigieuses premières parties. En 2021, face à cette déferlante, vous tomberez à votre tour sous le charme d’une artiste dont la générosité n’a d’égal que le talent.

INTERVIEW 

MAIS ENCORE : 

 As-tu autant de guitares que là où nous sommes, chez Gibson ?

 “Je n’ai pas énormément de guitares à la maison. J’ai trois acoustiques, deux guitares électriques et une petite mandoline.
C’est déjà quand même pas mal et c’est vrai que je n’ai pas besoin d’avoir deux cents milles guitares car celles que j’ai, ce sont des guitares qui me tiennent beaucoup à cœur et qui ont une histoire très précise. J’ai quand même quelques guitare mais c’est vrai que si tu fais le tour d’ici,  j’en ai beaucoup moins. Même pas le tiers !”

Tu te sers d’une pédale à effets guitare électrique et c’est nouveau chez toi !…

“Bah oui c’est nouveau parce que c’est vrai que jusqu’à présent je mettais en avant surtout la guitare acoustique, c’était surtout l’acoustique que je jouais et puis là sur cet album je joue beaucoup plus de guitare électrique et puis on a fait un partenariat avec mon guitariste notamment Michaal Ben Jelloun, avec un artisan français qui s’appelle Val Martins et qui fait des supers amplis guitare, des superbes pédales de guitare et qui nous soutient énormément sur cet album là. Donc c’est vrai qu’on essaye de le mettre en avant un maximum.
Sur cet album on a collaboré avec beaucoup d’artisans français et on essaye de les mettre en lumière  parce qu’ils nous soutiennent, on les soutient et c’est surtout du très très  bon et beau matériel.

Ta musique est une thérapie pour nous les agités, le sais-tu ?

“Cela me touche beaucoup ce que tu me dis là !
Si ma musique peut être une thérapie pour les gens, moi je trouve ça super parce que je sais que dans ma vie en général, à des moments précis, il y a eu des titres, il y a eu des chansons qui ont été très importantes et qui m’ont aidé à passer le cap, qui m’ont aidé à surmonter aussi certaines choses très difficiles. Il y a des chansons que tu écoutes en boucle 100 fois dans la journée et tu te dis quand tu entends cette chanson, celle-là ouais c’est bon je vais de l’avant,  je ne lâche pas prise,  j’y vais et j’avance!”

Et ton concert en première de Deep Purple ?

“Avec Deep Purple pour le moment la date est maintenue, donc nous tout ce qu’on espère c’est que ce soit encore maintenu et on croise les doigts pour cette belle aventure avec vous au mois de juillet prochain !”

Un mot de la fin ?

“Le fait de sortir un album en période du Covid, c’est vrai qu’on a énormément besoin de nos fans, énormément besoin que les gens repartagent notre musique et puis que les médias nous soutiennent comme la Parizienne. Merci à vous tous d’être là “

Propos de Gaëlle Buswel recueillis par Dominique Planche

 

 

Site officel de Gaelle Buswel

Page Facebook Gaelle Buswel

Article de Gaelle Buswel 2015

Previous post

Interview de Jerry T. & The Black Alligators : nouvel album

Next post

Angèle, Pop féminisme by Jean-Eric PERRIN

La PariZienne

La PariZienne

1 Comment

  1. Valérie Carmouze
    24 mars 2021 at 10 h 16 min — Répondre

    Top.. Donne envie d acheter l Album
    Merciii

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *