MusiquePortraits et Interviews

Interview de Rozedale à la Maroquinerie

Paris, le 19 Novembre 2021

La PariZienne à la rencontre de RoZedale

J’ai rendez-vous à la Maroquinerie pour rencontrer ROZEDALE,  Amandyn ROSES (chant) & Charlie FABERT (guitare) et j’arrive en pleine balance, accueillie par le sourire de Barbara BONTE, Société les filles de Mars, productrice de spectacles

La musique est à 105 db.

Ça envoie. Du ronron de la ville au gros son de la guitare, batterie, basse, clavier et voix, je rentre tout de suite dans l’ambiance. Mon coeur sursaute en même temps que la basse.

Amandyn a des longs et beaux cheveux bruns, ses grands yeux soulignés de noirs et elle est en baskets. Déjà, elle possède la scène, avec sa façon de tenir son micro, parcourant l’espace comme une diva.
J’ai hâte de la voir devant le public. Qu’est ce que ça va être !

Charlie, cheveux courts, svelte et concentré joue avec sa guitare, attentif à tout, comme un chef d’orchestre.

Les musiciens – Guillaume PIHET (batterie), Philippe TEMPO (basse) et Thibaut LECLUSE (Clavier) assurent. Le groupe fait bloc. La bulle ROZEDALE s’ajuste en attendant l’heure du concert.

Aux manettes, Léa, qui manie le son et la lumière. J’ai l’impression qu’il ne faut pas la titiller, Léa ! Elle est le sixième membre du groupe dixit Amandyn & Charlie. Et ils me confirmeront le caractère volcanique de la demoiselle 🙂

Et puis c’est l’heure. C’est Ferhat IMAKHOUKHENE, connu sous le nom de Féfé dans le métier, leur manager – Baladins Tours Productions –  qui me propose de faire l’interview dans la loge et me voici devant ce jeune duo, assis sur le canapé qui attend mes questions. C’est parti…

INTERVIEW VIDÉO

MAIS AUSSI…

Peut-on dire que votre album est Rock ?

Amandyn : Le nouvel album, il a des couleurs Rock, Pop, Blues, parce que le Blues forcément était dans nos albums précédents. Ils étaient un peu plus Blues Rock et comme on a toujours dit avec Charlie, on ne s’interdirait jamais de faire ce qu’on a envie de faire au moment où on le veut parce que déjà, ça serait mentir au public de faire simplement quelque chose qu’ils attendent par sécurité.  Je trouve que ce n’est pas authentique et que ce n’est pas sincère donc ça ne vaut rien pour moi. L’album c’est vrai qu’il a des couleurs plus Pop Rock, avec toujours des couleurs Blues forcément parce qu’on vient de là quand même !

Charlie : et la Pop let e Rock , tout vient du Blues aussi, donc notre influence est assez marquée.

Depuis combien de temps chantes-tu ?

Amandyn : J’ai commencé à l’âge de 11 ans. Je faisais de l’accordéon à l’époque et j’ai vu une chanteuse et je me suis dit whaou, je veux chanter ! Elle avait une grande robe et elle chantait la chanson qui est dans le Titanic « My Heart Will Go On » chantée par Céline DION et la première chanson que j’ai apprise d’ailleurs c’était une chanson de Céline Dion qui s’appelle « Pourquoi tu m’aimes encore ? » J’ai mis un peu de temps à me chercher, à me trouver, j’ai essayé plein de styles jusqu’à que j’arrive au Rock et là je me suis dit : ça j’aime bien ! Ça j’aime vraiment. Au niveau de l’écoute on écoute de tout. Honnêtement c’est beaucoup la scène qui m’a aussi beaucoup appris, en m’observant, en m’écoutant, en voyant les erreurs que je faisais.

Et toi Charlie, depuis combien de temps fais-tu de la guitare ?

Charlie : Je suis professionnel depuis 15 ans. En fait, moi je suis autodidacte et j’ai eu la chance de tourner même à l’étranger très tôt dès que j’avais 17 ans. J’ai fait ma première tournée pro à 17 ans. J’ai beaucoup appris sur le terrain, c’est une autre façon d’apprendre. On se complète bien pour ça avec Amandyn parce que on est pas fermé à l’apprentissage de l’autre et au contraire on se complète bien. Tout simplement.

J’ai lu quelque part que tu étais presque trop perfectionniste et que cela rendait ton blues presque trop lisse… (lien de l’article)

Charlie : C’est un argument qui ne veut rien dire parce que moi ce que je trouve lisse c’est de, sans prétendre inventer quoi que ce soit, c’est aseptiser les choses et je ne pense pas que ce soit notre cas. Moi je suis perfectionniste mais je ne laisse pas aller ma perfection à un point où ça empêche la musique de vivre et la perfection est plus dans l’envie de bien faire que dans la réalisation et tout ça. Cette histoire de lisse, c’est peut-être que certaines personnes ont  envie d’entendre le Blues mixé d’une autre façon. C’est beaucoup dans le sens général quand on parle de ça ou avec un côté plus roots mais après là, c’est vraiment une histoire de goût et nous ce n’est pas ce qu’on avait envie de faire donc …

Où habitez-vous en Alsace ? Les Alsaciens doivent être fiers !

Amandyn: On habite pas loin de Mulhouse et Colmar en Alsace.  Je pense qu’ils sont fiers oui ! ils ont l’air en tout cas Charlie : Les alsaciens ont quand même ce caractère que je trouve super, quand il se passe quelque chose chez eux ils en sont fiers.
Amandyn: Ils nous soutiennent avec la région. C’est vrai qu’on a ça en Alsace !

Que diriez-vous à votre public ?

Amandyn : Il y a tellement de choses à dire ! Déjà on est super heureux de les retrouver, parce que l’année 2020 a vraiment été très très longue et même si on s’est vu via les réseaux ce n’est pas pareil. Le live, ça nous manquait beaucoup. On était déjà heureux de les voir avant mais on est encore plus heureux maintenant. On se rend compte à quel point c’est toute notre vie  d’être sur scène avec eux.
Charlie : À chaque instant on essaye toujours de donner un spectacle qui soit meilleur que le précédent et tout ce dont on a envie c’est de les retrouver.  Si on fait tout ça c’est pour eux. On a envie de partager ça !

Propos recueillis par Dominique Planche

GALERIE PHOTOS

LE CLIP !

Z COMME ZENITUDE

C’est le nouvel attribut du groupe !

Les deux complices, Amandyn & Charlie bousculent les habitudes : un nouveau logo, un nouvel album, un nouveau look !

Il n’en fallait pas plus pour comprendre qu’il va falloir compter avec ROZEDALE dans le paysage musical français dans les années à venir.

Paru le 28 mai 2021

Après deux premiers albums défendus comme des guerriers aux quatre coins de l’Europe et des prestations marquantes comme la première partie de Ben Harper au Théâtre antique de Vienne, le groupe a passé une partie du mois de juin en résidence aux prestigieux ICP Studios de Bruxelles. Un nouvel opus y a été mis en boite et mixé par Chris Sheldon (Foo Fighters, Garbage, Skunk Anansie, Biffy Clyro…)

Cet album va se faire remarquer dans le monde Rock en 2021/2022 . Il s’en dégage une énergie décuplée, avec des textes léchés et travaillés.

Des qualités qui ont, certes, déjà impressionné Ben Harper mais qui ont surtout su rallier ici les talents de Cali (auteur de l’unique titre francophone du disque : Ce soir je t’aime) et de Louis Bertignac (flamboyant soliste sur Burning).

Malgré des conditions assez difficiles, pour les raisons que l’on sait, le duo est enfin remonté sur scène à travers la France, pour notre plus grand plaisir !

Site Officiel de Rozedale

Facebook Officiel de Rozedale

Instagram Officiel de Rozedale

Previous post

Chico & The Gypsies et Hasna : Unidos

Next post

This is the most recent story.

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *