Ecrivains contemporainsPortraits et Interviews

Interview de Jean-Louis Festjens (Fetjaine), éditeur et écrivain, co-auteur avec Pierre Antilogus du “guide du toujours jeune père”

Le 9 Novembre 2011, Jean-Louis Festjens arrive à notre rendez-vous en 2 roues, dans le Marais.

J’ai rencontré il y a quelque temps Pierre Antilogus pour le livre “L’Homme expliqué au femmes” qu’ils ont co-écrit ensemble.

Ce livre m’avait tellement amusé que j’avais voulu rencontrer les responsables de ces crises de rires qui m’avaient valu des regards noirs dans un bus où tout le monde somnolait.

Jean-Louis n’avait pas pû se libérer ce jour-là.

Il me faudra plein d’autres rendez-vous avec lui pour connaitre son parcours…
Voici déjà une première partie.
——
Jean-Louis Festjens ou Fetjaine est un journaliste, éditeur et auteur français né en 1956.

Biographie

Jean-Louis Fetjaine est diplômé de philosophie et d’histoire médiévale.

Il a été journaliste, puis traducteur et nègre littéraire aux Presses de la Cité. En 1991, il y créé la collection Hors collection puis quelques années plus tard se voit confier les Éditions Le Pré aux clercs.

Le succès de sa Trilogie des elfes (le Crépuscule des elfes en 1998, la Nuit des elfes en 1999 et l’Heure des elfes en 2000) l’impose comme l’un des principaux représentants de la fantasy en France.

.

Il publie ensuite Le Pas de Merlin en et Brocéliande, deux récits épiques entre la fantasy et le roman historique, puis s’oriente vers ce dernier genre avec la série Les Reines pourpres en deux tomes Les Voiles de Frédégonde en 2006 et Les Larmes de Brunehilde en 2007.

Pour Le Pas de Merlin, il remporte le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy en 2003.
En 2008, il revient à la fantasy avec Lliane, préquelle de la Trilogie des elfes et premier tome des Chroniques des elfes. Il met en lumière les événements qui ont fait de Lliane une reine et une guerrière.

L’auteur déclare alors : “qu’avec Fleuve noir, on est partis sur au moins trois livres…”.

En 2009 sort le deuxième tome de la série : L’Elfe des terres noires.

Dans un nouvel entretien, l’auteur précise que “En l’écrivant, je m’aperçois que cette histoire est une boucle qui s’achèvera au bout du troisième volume.

Si je devais continuer, ce serait plutôt avec une nouvelle trilogie. Peut-être une séquelle, cette fois…”.

Il a par ailleurs publié avec les photographes et infographistes Jean-Baptiste et Sandrine Rabouan, des albums illustrés sur le monde des fées et des elfes et des petits contes pour enfants.

Bibliographie

Les Chroniques des elfes
2008 : Lliane, 272 p., (ISBN 978-2-265-08576-3) ;
2009 : L’Elfe des terres noires, 262 p., (ISBN 978-2-265-08577-0) ;
2010 : Le Sang des elfes, 294 p., (ISBN 978-2-265-08578-7) ;
1998 : Le Crépuscule des elfes, 374 p., (ISBN 2-7144-3611-0) ;
1999 : La Nuit des elfes, 286 p., (ISBN 2-7144-3673-0) ;
2000 : L’Heure des elfes, 278 p., (ISBN 2-7144-3762-1).
Le Pas de Merlin
2002 : Le Pas de Merlin, 336 p., (ISBN 2-7144-3859-8) ;
2004 : Brocéliande, 312 p., (ISBN 2-7144-4038-X).
Les Reines pourpres
2006 : Les Voiles de Frédégonde, 308 p., (ISBN 2-7144-4175-0) ;
2007 : Les Larmes de Brunehilde, 312 p., (ISBN 978-2-7144-4266-6)
(Source Wikipedia)Le 9 Novembre 2011, Jean-Louis Festjens arrive à notre rendez-vous en 2 roues, dans le Marais.

J’ai rencontré il y a quelque temps Pierre Antilogus pour le livre “L’Homme expliqué au femmes” qu’ils ont co-écrit ensemble.

Ce livre m’avait tellement amusé que j’avais voulu rencontrer les responsables de ces crises de rires qui m’avaient valu des regards noirs dans un bus où tout le monde somnolait.

Jean-Louis n’avait pas pû se libérer ce jour-là.

Il me faudra plein d’autres rendez-vous avec lui pour connaitre son parcours…
Je les rencontrerai ensemble prochainement.
A suivre…

——
Jean-Louis Festjens ou Fetjaine est un journaliste, éditeur et auteur français né en 1956.

Biographie

Jean-Louis Fetjaine est diplômé de philosophie et d’histoire médiévale.

Il a été journaliste, puis traducteur et nègre littéraire aux Presses de la Cité. En 1991, il y créé la collection Hors collection puis quelques années plus tard se voit confier les Éditions Le Pré aux clercs.

Le succès de sa Trilogie des elfes (le Crépuscule des elfes en 1998, la Nuit des elfes en 1999 et l’Heure des elfes en 2000) l’impose comme l’un des principaux représentants de la fantasy en France.

.

Il publie ensuite Le Pas de Merlin en et Brocéliande, deux récits épiques entre la fantasy et le roman historique, puis s’oriente vers ce dernier genre avec la série Les Reines pourpres en deux tomes Les Voiles de Frédégonde en 2006 et Les Larmes de Brunehilde en 2007.

Pour Le Pas de Merlin, il remporte le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy en 2003.
En 2008, il revient à la fantasy avec Lliane, préquelle de la Trilogie des elfes et premier tome des Chroniques des elfes. Il met en lumière les événements qui ont fait de Lliane une reine et une guerrière.

L’auteur déclare alors : “qu’avec Fleuve noir, on est partis sur au moins trois livres…”.

En 2009 sort le deuxième tome de la série : L’Elfe des terres noires.

Dans un nouvel entretien, l’auteur précise que “En l’écrivant, je m’aperçois que cette histoire est une boucle qui s’achèvera au bout du troisième volume.

Si je devais continuer, ce serait plutôt avec une nouvelle trilogie. Peut-être une séquelle, cette fois…”.

Il a par ailleurs publié avec les photographes et infographistes Jean-Baptiste et Sandrine Rabouan, des albums illustrés sur le monde des fées et des elfes et des petits contes pour enfants.

Bibliographie

Les Chroniques des elfes
2008 : Lliane, 272 p., (ISBN 978-2-265-08576-3) ;
2009 : L’Elfe des terres noires, 262 p., (ISBN 978-2-265-08577-0) ;
2010 : Le Sang des elfes, 294 p., (ISBN 978-2-265-08578-7) ;
1998 : Le Crépuscule des elfes, 374 p., (ISBN 2-7144-3611-0) ;
1999 : La Nuit des elfes, 286 p., (ISBN 2-7144-3673-0) ;
2000 : L’Heure des elfes, 278 p., (ISBN 2-7144-3762-1).
Le Pas de Merlin
2002 : Le Pas de Merlin, 336 p., (ISBN 2-7144-3859-8) ;
2004 : Brocéliande, 312 p., (ISBN 2-7144-4038-X).
Les Reines pourpres
2006 : Les Voiles de Frédégonde, 308 p., (ISBN 2-7144-4175-0) ;
2007 : Les Larmes de Brunehilde, 312 p., (ISBN 978-2-7144-4266-6)
(Source Wikipedia)

http://www.JeunePere.com

Previous post

Interview de Christophe Counil, réalisateur du court-métrage : "Le rendez-vous" - Paris

Next post

Soirée "d'un Artiste à la table" avec Jean-Marie Machado, pianiste et compositeur le 1er décembre 2011

La PariZienne

La PariZienne

2 Comments

  1. 22 novembre 2011 at 3 h 06 min — Répondre

    Hello there! Nice website ! I really liked being here.

  2. 22 novembre 2011 at 3 h 06 min — Répondre

    Hello there! Nice website ! I really liked being here.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *