Galerie photoMusiquePortraits et Interviews

Karimouche et ses Folies Berbères

Paris, le 17 décembre 2021

C’est le dernier concert de l’année 2021 de Karimouche et ça se passe à la Maroquinerie. Nous allons découvrir son nouvel album Les Folies Berbères en Live.

On sent tous venir les annonces gouvernementales sur le 5ème vague pour la fin de l’année qui risquent encore de nous priver de concerts.

Cette rencontre est d’autant plus unique, importante, rare.

La Miss est là, sur scène, à faire la balance.

Je l’attends donc au resto, au chaud. Je ne l’ai pas vu depuis le Pan Piper en 2015 où elle présentait son album “Action“. Il y avait Lionel Suarez, Kosh, et des musiciens extras. Mon moral était à la cave cette année-là et sa prestation m’avait rendu le sourire, j’avais adoré !  Depuis, ma reconnaissance pour ce rayon de soleil était restée intacte.

La voici, les yeux pétillants et tout de suite, avec son bonjour et son beau visage avenant, elle me met dans sa poche 🙂

INTERVIEW VIDEO :

Mais encore : 

D.P : Peux-tu dire que tu es féministe ?

K : Alors je suis féministe parce que déjà je suis une femme.

Toutes les femmes ne sont pas féministes ? Je penses qu’il y a des femmes qui ont moins la force, moins le courage de se battre. Tout ça dépend de comment tu as été éduquée. 

Mais bien sûr que chaque femme est féministe.

Moi j’ai été élevé par des femmes, 7 femmes pour un oncle et c’était le plus jeune en plus ! mais oui bien sûr que je suis féministe mais je suis surtout humaniste et ça me convient mieux. C’est clair qu’ il y a un beaucoup d’inégalités entre les hommes et les femmes et pour changer ça, ça prend énormément de temps. Déjà nous payer pareil !

je comprends même pas pourquoi ça prend autant de temps en fait. Bien sur, il y a des choses à mettre en place mais payer pareil ! Ça bloque. Ils ne veulent pas…

Tous les féminicides… Il y en eu encore plus pendant le Covid. Des femmes qui se font agresser et qui vont au commissariat et il ne se passe rien ! Donc oui je suis à fond féministe mais je ne suis pas le genre de féministe qui déteste tous les hommes. Je déteste les pervers, les violeurs, les sexiste, les machos, tous les autres comme mon fils, tout va bien. C’est une question d’éducation.

Propos recueillis par Dominique Planche

LES FOLIES BERBERES :

Pour son nouvel album, réalisé par Camille Ballon, alias Tom FireKarimouche a su s’entourer des meilleurs.

Pour l’image, une photographe et une maquilleuse, Tiana et Miljana Pakic, soeurs jumelles, un graphiste Greg, le Van Gogh des rues, des vêtements topissimes.

Son look est exceptionnel ! La vidéo “L’écume des Sourds” qu’elle a réalisé au côté de Victor Delfim est envoutante et montre une multitude de tableaux réussis et soignés.

Inspirée de la guerrière Kahina, qui signifie prophétesse, ses textes sont incisifs, graves même si elle y apporte son humour.

Elle parle de l’égocentrisme exacerbé des gens et de la pollution des réseaux sociaux, de l’écologie, de l’inégalité sociale, de la mutation humaine actuelle…

Elle aime travailler en équipe, sa famille est omni-présente, elle prends soin des siens et de son public.

Le clan Karimouche touche ! On a envie d’en être.

Alors on chante, on danse, on connait les paroles. La princesse Karimouche, sur scène, nous invite tout simplement à rentrer dans son univers.

Un pur moment de joie, dans ce monde de fous.

GALERIE PHOTOS :

Site de Karimouche Officiel

Facebook de Karimouche Officiel

Instagram de Karimouche Officiel

Previous post

Interview de Ayron Jones : Riff et Rock venus de Seattle

Next post

Tagada Jones & Punish Yourself - Photos / Vidéos - Le Trianon 2021

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *