Portraits et Interviews

BrunO GacciO et HistOire d’O

Paris, Avril 2012.
Lieu : Hôtel Seven, rue Berthollet
Suite : Alice au pays des merveilles
Baignoire

 

Bruno Gaccio ne fait rien comme tout le monde.
Notre interview étant à l’hôtel Seven, il décide de se mettre à l’eau pour se confier sur les femmes, la bisexualité et l’ange gardien qu’il n’a pas.

Les femmes et ce qui a changé dans le monde

Je crois qu’il y a eu un basculement dans le monde qui s’opère.
On parle des changements de sociétés. Il y a des moments qui font vraiment changer le monde : c’est le jour où les femmes ont été maîtres de leur corps.
La procréation depuis toujours c’est les hommes.
Comment faire autrement ? C’est bien les femmes qui portent les enfants.
Sauf qu’un jour, il y a eu la contraception. Il y a eu l’avortement, merci Simone Veil, merci Giscard d’Estaing – je ne pensais pas que je dirai ça un jour ! – et le monde a basculé. Ce sont les femmes qui décident de quand et avec qui elles font un enfant.
Ça, ça change tout. Le monde a changé ce jour-là.
Du coup, ça a créé de nouveaux rapports.
Avec les ultra féministes le balancier est allé très très loin dans l’autre sens. Il fallait qu’il aille loin.
Enfin vous n’alliez pas pisser debout non plus !
Donc un moment le balancier est revenu.
Là, il a tendance à repartir du côté un peu macho.
L’équilibre est très difficile à trouver parce que l’égalité – alors peut-être que je vais dire une grosse ânerie – Je ne crois pas à l’égalité. Je crois à la parité sociale, salaire égal pour travail égal. Il n’y a aucune raison pour qu’une femme soit moins payé qu’un homme.
Mais reste le problème des rapports hommes-femmes.
Les rapports de la sexualité.
Il me semble, en tout cas c’est comme ça que je vois les choses, et on a le droit de le contester, je vous rappelle que je suis quand même à poil dans un bain, que dans un lit, dans un rapport sexuel, il y a un mâle et une femelle.
Il n’y a pas un homme social et une femme sociale.
Je pense que le mâle a besoin de savoir qu’il est le mâle pour être en état de procréer. Puis dans les jeux, il peut devenir la femelle, ça ce sont des jeux : c’est social.
Mais ce besoin d’être un mâle qui était quelque chose qui existait : cro-magnon tirait une femme par les cheveux, les prêtait à ses copains, et ça a toujours été comme ça pendant très longtemps.
Et ce moment de bascule, à mon avis, fait changer ça.
Et l’homme ne se sent plus le mâle puisque ce n’est plus lui qui décide d’engrosser .
C’est la femme qui décide : « Baise moi tant que tu veux, mais l’enfant, c’est moi qui décide. »
Il y avait un rapport qui était éternel et qui ne l’ai plus, tant mieux.
Maintenant, il faut retrouver cet équilibre.
Il faut que les hommes reprennent confiance sans devenir des gros cons.qui pour assumer leur « mâlitude » seraient obliger d’en faire trop.
Et puis, il faut s’habituer à cette nouvelle situation, ça c’est très dur !
Ça c’est nouveau, ça fait 40 ans.
La pilule, 1968, l’avortement 1976 .
Il faut encore qu’on s’habitue, c’est long, on est sur le chemin, c’est long.
Il faut nous laisser un peu de temps, on est un peu bête.
C’est normal ! Des millions d’années…

« Penses-tu avoir un ange de gardien ?

Non, je ne crois pas au surnaturel.
Je crois qu’on a en soi la volonté de faire des choses pour se protéger soi-même.
De certaines choses qui nous agressent mentalement.
Parfois mentalement on est soumis à des pressions bizarres d’extérieur et la volonté de les contrer créée les circonstances de la sortie d’une crise ou de l’acceptation d’une situation.
Je ne pense pas qu’il y ai un ange gardien et qu’on peut dire : « je suis né sous une bonne étoile »
Non, je ne crois pas à ça.
Je suis né un 14 décembre et j’aimerai bien rencontrer un petit burkinabé ou un petit éthiopien qui est n é le même jour, à la même heure pour voir si son thème astral correspond à peu près au mien.
– Faite très attention, vous mangez trop
– Faites du sport
– Cœur : votre famille vous sera d’un grand secours
Ce sont des conneries ! Le mec il a juste besoin de bouffer !
Le thème astral c’est un truc de bien nourri, l’ange gardien c’est un truc de bien nourri, ce sont des préoccupations de bien nourris.
Donc je ne les ai pas. Non pas que je sois quelqu’un de mal nourri mais je m’en fous complètement !

La Bisexualité selon Bruno

La seule sexualité épanouie, c’est la bisexualité.
Imagine un mec qui se retrouve sur une île déserte avec Massimo Gargia et Shakira par exemple. Et le mec est homosexuel. Il n’est pas dans la merde !Obligé de se taper Massimo Gargia ! Comment il fait ?
Imagine aussi un hétérosexuel il est avec Mme Chirac et Brad Pitt et il hétéro 100%.
Il va en baver le gars ! Dans sa sexualité.
Maintenant imagine un mec qui est bisexuel et qui est avec Mme Chirac et Massimo Gargia !
Mais si le bisexuel est sur une île déserte avec Brad Pitt et Shakira ! Whaou ! Surtout si Brad Pitt n’est pas bisexuel mais que homosexuel ou hétérosexuel, alors là !!!
C’est le bisexuel qui gagne.
Tout le monde est bi.
Après on bascule ou pas, on essaye ou pas, on apprécie ou pas mais tout le monde a une double sexualité bien sûr!
Voir triple.
Bruno Gaccio Par Dominique Planche

Lien de l’article sur Yagg.com !!!
Lien de l’article sur Tetu.com !!!

Filmé à : http://www.sevenhotelparis.com
Music : “Show me the way” – FM LAETI
www.deezer.com/fr/music/fm-laeti

Lieu : le Seven Hotel, Paris – Suite Alice au Pays des Merveilles

Previous post

Coup de coeur pour cette websérie « Passez-moi l’expression » – Episode 2

Next post

Que devient Yara Pilartz, la jeune actrice du film "17 filles" ?

La PariZienne

La PariZienne

2 Comments

  1. Yazid Manou
    12 mai 2012 at 11 h 51 min — Répondre

    Et même le magazine Voici a repris la news !!!!

  2. Yazid Manou
    10 juin 2012 at 12 h 59 min — Répondre

    Vidéo reprise également sur Yagg.com (média pour les lesbiennes, gays, bis et trans) puis sur le site du magazine Têtu.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *