ÉvènementsNon classéThéâtre

Mère Teresa Ombre et Lumière : Une pièce énergisante

CATHERINE SALVIAT EST MÈRE TERESA

En l’espace d’une heure, nous n’avons pas une fois décroché notre attention de la scène. En véritable performeuse et conteuse, Catherine Salviat a su parfaitement incarner son personnage, pourtant si extraordinaire qu’est Mère Teresa !

En effet, c’est un véritable enjeu de partager les passions qui animaient cette femme. Généreuse, utopiste, dynamique (une véritable pile électrique), cette religieuse consciente des manques et des défauts de chacun à commencer par les siens est une figure qui rassure, qui soigne. On arrive à se demander si elle était lucide de son projet tant elle est passionnée. Irréelle de par sa croyance religieuse (sa foi est une « flamme » qui semble ne jamais s’épuiser) et son courage, elle se montre indestructible et rayonne en chacun de nous. Cette femme a-t-elle des faiblesses ? En grande humaniste et Soldat de l’Église, Mère Teresa était poussée par une énergie sans pareil. Elle se destinait, après avoir quitté le métier de professeure (une situation trop confortable pour elle), à aider les plus démunis, de quelque façon qu’il soit. Si elle donnait, ce n’était pas qu’un peu.

Ainsi, Catherine Salviat seule sur scène, est parvenue à transmettre cette optimisme révolté de Mère Teresa. La salle du « Paradis » au théâtre Lucernaire nous offre une certaine intimité avec les acteurs (seulement une dizaine de spectateur). Ainsi, nous nous sommes sentis comme des enfants à qui on compte des aventures extraordinaires, le soir avant de s’endormir, et nous avons été enchanté. La vie de Mère Teresa m’est apparu comme un conte.

PASCAL VITIELLO ET LA MISE EN SCENE

Pascal Vitiello s’est appliqué à choisir un décor aussi modeste que notre icône : une chaise, des rideaux de toile couleur écrue et le Saari blanc aux rayures bleues de Mère Teresa. C’était donc judicieux de sa part de rester dans une scénographie épurée.

Cette pièce contraste avec nos sociétés actuelles où nous devons être rapides, efficaces, égoïstes, sûrs de nous, concurrents, où nous devons produire un maximum de rendement en un minimum de temps.

Prenons le temps de regarder autour de nous et de partager. Cette pièce recharge les spectateurs d’humanité. Elle semble vouloir nous prouver qu’un monde meilleur commence dans l’attention que nous donnons aux autres, au-delà de nos croyances.

Saviez-vous que Mère Teresa, fut la première à s’occuper des enfants séropositifs en Inde au même moment ou les médecins ignorants refusaient de les approcher ?
Ce spectacle magistralement interprété par Catherine Salviat au Lucernaire, est un formidable regard sur le parcours de cette femme ouverte à tous et toutes sans aucunes distinctions.
Ce n’est pas du tout un spectacle sur la religion, au contraire…
Une belle leçon d’humanité et de générosité.
De Marie-Lou Halford et Virgile Losson

MÈRE TERESA, OMBRE ET LUMIÈRE DU 23 AOUT AU 4 NOVEMBRE 2017 À 19H DU MARDI AU SAMEDI

De Joëlle Fossier 

Mise en scène : Pascal Vitiello

avec Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie Française

Assistant Mise en scène : François Rauch de Roberty

Lumières : Mathieu Nenny

Vidéo : Bruno Baccheschi

Costume : Brigitte Demouzon

Production : Compagnie Pan Théâtre

Coréalisation : Théâtre Lucernaire, lieu partenaire de la saison égalité 3 initiée par HF Ile-de-France.

Previous post

Le Nouveau Salon Vintage où il faut être ! Le 14 et 15 Octobre 2017

Next post

La petite robe noire fait son défilé chez Sotheby's

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *