MusiquePortraits et Interviews

Interview de Gaëtan Roussel, la PariZi’aime !

Paris, le 18 Juillet 2014 – FNAC LIVE 2014

Pour cette deuxième partie de notre grand reportage sur le festival FNAC Live 2014, La PariZienne a recruté 2 jeunes journalistes stagiaires. S’agissant d’une opération secrète commando, et comme en plus ils ne seront rémunérés qu’en glaces et en tickets de métro, nous utiliserons les pseudos de Armand & Glace. Toute l’équipe de la PariZienne s’est mobilisée pour les faire rentrer en loosdé dans le « backstage », cette sorte d’antre mythique et magique, inaccessible au public, dans lequel seules certaines petites souris aux pattes blanches peuvent se faufiler. C’est grâce à leur perspicacité que nous avons pu interviewer Gaëtan Roussel, juste avant qu’il n’entre en scène.

LE VILLAGE FNAC LIVE
Les organisateurs ont créé un véritable petit village féérique dans l’Hôtel de Ville. L’accès offre le privilège de pouvoir s’assoir et regarder le concert sur écrans géants, tout en sirotant de délicieuses boissons, déguster de merveilleuses vapeurs japonaises, du gaspacho divin ou se rafraichir avec une glace. C’est un des « Backstages » les plus accueillants !

[nggallery id=227]

GAËTAN ROUSSEL, LA RENCONTRE
En jean à l’ourlet retroussé, un tee-shirt noir et surtout de très belles chaussures noires vernies, Gaëtan Roussel est de ces personnes immédiatement sympathiques, agréables et bienveillantes, comme sa voix nous le laisse imaginer. C’est sa voix si proche qui chantait avec Louise Attaque la pariZianité de Léa… « qu’est pas méchante mais putain qu’est-ce qu’elle est chiante » … Cette voix qui chante en français et qui n’hurle pas, cette voix rieuse et parfois un peu moqueuse mais toujours bienveillante, qui nous parle à l’oreille, qui demande qu’on l’aime à perdre haleine, cette voix incapable d’aucune haine. Cette voix si attendue à nos oreilles assoiffées d’amour, qu’elles se laisseraient chanter n’importe quelle ritournelle par elle. Il a de l’or dans la voix tant on l’aime.
On sent que Gaëtan est dans le partage, qu’il y puise l’inspiration, il est toujours imprégné des autres. En particulier, il attache beaucoup d’importance à bien prendre le temps de présenter chacun de ses compagnons de scène, comme si son âme en dépendait, comme une offrande à l’Esprit du partage. Si le Gaëtan est un ange dans ses mots et sa voix, Roussel est un démon sur la scène ! Il saute partout, communie avec le public à gauche, à droite, cours et déferle pour le plaisir du spectacle. Ce soir-là, il a tant couru et sauté qu’il s’en est cassé le talon d’Achille.
Nous formons le vœu d’un prompt rétablissement pour le retrouver de nouveau, joyeux cabri, sur les plus belles scènes francophones.

Son nouvel album : L’Orpailleur

Gaetan Roussel – Orpailleur (chronique album) par purecharts

[nggallery id=224]

> Site Officiel de Gaëtan Roussel
> Page Facebook de Gaëtan Roussel
> Twitter de Gaëtan Roussel

© Dominique Planche 2014

Previous post

2 jours à la Fnac Live 2014 : c'est beau, c'est chaud et ça ne s'oublie pas!! Images

Next post

La PariZienne a rencontré le Sosie de George Clooney

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *