Théâtre

Théâtre de vie

“Cercle, Miroir, Transformation” ****

En attendant son retour pour la rentrée à Paris, Vents d’Orage vous présente une pièce présentée au Festival Off d’Avignon... l’occasion pour vous d’une petite escapade dans le sud-est, qui sait ?

JEUX DE MOTS

Il est de ces œuvres que l’on pense détester de prime abord. Je ne fus pas très loin de cette sensation dans les toutes premières minutes de la pièce. Voir ces corps allongés tenter vainement de compter jusqu’à 10 et multiplier des exercices plus absurdes les uns que les autres m’ont fait croire à ces spectacles totalement abscons que la capitale parisienne a le chic de proposer dans de trop nombreux lieux subventionnés dont  nous tairons ici le nom. Mais très vite la magie opère. Les regards, les non-dits, les hésitations, les borborygmes dessinent patiemment les traits de ces 5 personnages hétéroclites. Ils diront des mots, peu, joueront avec et s’y laisseront prendre. Inconscients de se révéler bien davantage que les micro scénettes le laissent deviner.

MOTS DE VIE

Le charme du texte d’Annie Baker, à la grammaire poétique et naïve et l’intelligence faussement mécaniste de la mise en scène de Nick Millett, permettent d’entrer dans une intimité tendre et au plus près de la psychologie des personnages -qui très vite n’en sont plus pour laisser place à des hommes et des femmes bien réels. C’est bien de vies dont il est question. Chacun se dévoile, se redécouvre face aux autres, faisant part d’anecdotes mais surtout de questionnements, de moments importants de leur histoire, d’espoirs, de regrets, de rêves encore inassouvis. 6 semaines à parler de soi sans avoir vu le coup venir, le théâtre comme un exutoire, comme une famille recomposée où tous les sentiments plus réels que fabriqués, donc, tricotent une parenthèse qui poursuivra les protagonistes bien au-delà de ce stage un rien bancal. La toute dernière scène nous fait d’ailleurs douter des temporalités de l’ensemble de ce qui s’est déroulé sous nos yeux. Là réside le talent partagé des 5 comédiens qui jouent si bien pour de vrai, si mal pour de faux.

Auteur : Annie Baker

Metteur en scène : Nick Millett

Avec : Basile-Bernard De Bodt, Françoise Huguet, Lucy Millett, Patricia Morejon, Pierre-Olivier Mornas

Elapse-affiche-vents-dorage-la-parizienne

PITCH

C’est l’été dans une petite ville du Vermont aux Etats-Unis. Marty, co-directrice d’une MJC et animatrice d’ateliers amateurs, dirige un atelier de théâtre créatif pour adultes qu’elle souhaitait mettre en place depuis longtemps. Pendant six semaines, deux hommes et deux femmes, âgés de 16 à 60 ans, vont participer à des exercices à première vue étranges, absurdes ou ridicules.

Dans ce huit-clos étrangement familier, vous découvrirez James, le mari de Marty, Schultz, menuisier tout juste divorcé, Theresa, comédienne en plein questionnement sur sa carrière et Lauren, une adolescente qui rêve de faire du théâtre. Au fil des semaines ils vont se confronter aux limites de leur zone de confort et finalement les dépasser, découvrir les autres et se redécouvrir eux-mêmes. Faire face à leurs démons et à leurs peurs, et cela sans réaliser au moment présent les bienfaits que ces jeux apparemment idiots ou futiles leur apportent.

Peu à peu nous aussi, témoins de cette valse ludique et expérimentale du jeu théâtral et social, nous commençons à participer. Ainsi nous prenons conscience du changement qui survient, par les minuscules pas inconscients que ces jeux provoquent et réalisons finalement que nous en sortons tout aussi changés que les cinq personnages de la pièce.

Extrait vidéo

Tous les jours à 17h30, du 4 au 26 juillet 2015

Festival Off d’Avignon, Théâtre du Centre

Plan d’accès

Réservations : 06 64 91 55 67

Previous post

Un bon Rock celtique avec Peter Mc Namee Band

Next post

Motocultor Festival Aout 2015

Vents dOrage

Vents dOrage

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *