MusiquePortraits et Interviews

Louis Bertignac et les Rolling Stones

Voici la 2ème partie de l »anecdote de Bertignac sur les Rolling Stones.


Episode 2 – 2eme partie – Bertignac et les… par LaParizienne

Louis raconte qu’au moment de l’enregistrement du premier album de Telephone au Studio EMI à Londres, les Rolling Stones enregistraient en même temps et au même endroit.
Sa fascination musicale pour ce groupe l’a emmené à les rencontrer mais d’une façon assez particulière.
Après avoir joué avec les instruments des Rolling Stones sans qu’ils soient là, et sans leur accord, le voici en contact avec le groupe.
Cette anecdote montre encore une fois combien Louis Bertignac est passionné par la musique.


Episode 2 : 2ème partie – Interview du 21 Février 2012.

« Mike Jagger, je l’aime beaucoup.
Il me fait marrer.
Je l’ai rencontré pleins de fois durant ma carrière.
Je trainais beaucoup autour (des Rolling Stones au studio EMI) j’écoutais à leur porte du studio et de temps en temps il y en avait un qui sortait pour aller pisser, et à un moment , il y a le batteur qui revient, je ne l’avais pas vu partir,
J’étais un peu gêné et il me dit ;  » Tu veux rentrer ?  »
Oui je veux bien rentrer!
« Ecoute, tu te mets dans un coin, tu verras, ça ne dérangera pas. »
Et du coup, j’avais pris l’habitude de passer les nuits assis dans un coin, et puis au bout de 2, 3 jours, j’ai commencé à leur parler et il y avait de bons rapports sympas.
A minuit ils arrivaient, donc j’étais là jusqu’à 8h ou 9h du matin, en général, on partait ensemble aussi.
Je répétais avec Téléphone de midi à minuit, ensuite c’est mon groupe qui arrivait, ils répétaient, j’étais là et je regardais jusqu’à 8 heures du matin.
Je dormais très peu à cette époque!
Après on a eu un peu plus d’affinité, on s’est engueulé. Mais ils me faisaient marrer.
Au début, j’étais super timide. Wood, Charlie Watts qui est vraiment un mec charmant, le bassiste (Bill Wayman) avec eux, tout allait très bien. On parlait de guitares et de cordes.
Mike et Keith, c’était beaucoup plus délicat.
Donc de temps en temps, je leur parlais un petit peu mais ça ne passait pas très bien parce que je n’étais pas à l’aise.
Un jour, je leur ai dit un truc qui me paraissait sérieux (je ne me rappelle plus quoi) et ils se sont foutu de ma gueule.
Je ne sait même pas s’ils ont écouté ce que je leur ai dit mais ils ont répété ce que je leur avais dit avec mon accent français.
Et ça, ça ne m’a pas plu du tout!
Ils n’écoutent pas ce que je leur dit et ils ne pensent qu’à mon accent. Ça m’a énervé.
Je me suis tourné en commençant à parler comme eux, en chewing gum et je me suis tiré. Je ne voulais plus venir les voir. Je n’avais pas aimé ça.
Jagger vient dans mon studio et me dit : « viens, tu veux fumer un pétard ? » oui ok.
Donc on va fumer un pétard en marchant et là on a parlé.
Il a commencé par me dire : « mais non, ne t’inquiète pas, on t’aime bien »
Ah bon c’est vrai ?
Et doucement, au fil des mois, ça c’est normalisé.
Je trainais moins dans leur studio, mais de temps en temps, j’arrivais, je prenais un instrument, surtout lorsque Keith et son pote Ronnie Wood arrivaient tard, parfois vers 4h ou 5h du matin.
Et donc j’en profitais pour faire le boeuf.
J’apprenais à jouer avec un vrai bassiste, un vrai batteur, des vieux professionnels, évidemment, ça m’éclatait!
Je suppose que j’ai appris des trucs à ce moment-là.
Vu que j’étais avec des grosses grosses tares du métier que j’étais barré pour faire, forcément, on apprend des trucs.
Pour le comportement aussi.
On se dit : si j’étais à leur place, je ne ferais pas comme ci ou comme ça ou alors lui j’aime bien quand il fait ça.
A tous les niveaux même musical.
C’est intéressant. »
Louis Bertignac par Dominique Planche

http://www.rollingstones.com/
http://www.Bertignac.com

Previous post

Paul Personne et tout le monde craque !

Next post

Interview de Fred Monneron - "Fred & The Pentagon"

La PariZienne

La PariZienne

3 Comments

  1. Christophe
    29 mars 2012 at 8 h 13 min — Répondre

    Bonjour,

    Vraiment chouette interview : Bertignac est adorable de naturel.

  2. Yazid Manou
    3 avril 2012 at 12 h 39 min — Répondre

    On adore écouter Louis, on pourrait le faire sans problème pendant des heures avec cette façon douce et émouvante à la fois qu’il a de raconter ces souvenirs. Evidemment, il s’agit des Stones donc c’est formidable. Je vais transmettre ces liens au fan-club français, il faut qu’ils en profitent aussi !!

    UN GRAND MERCI !

  3. […] * Interview de Bertignac sur The Voice ** Interview de Bertignac sur les Rolling Stones […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *