MusiquePortraits et Interviews

Iraka le Slameur, revient avec un nouvel album et sera le 18 Avril au Trois Baudets

« SLAM ! »
Dans ma culture à moi, essentiellement faite de BD, ça sonne comme une porte qui claque, quelqu’un qui la prend « PAF ! », dans le nez, les doigts coincés et qui hurlent WOUAIIIIIIIIIIII comme un loup chez Tex Avery. Les gens qui ont mon grand âge ont été bercés par la culture Rock, et très tard par la culture Rap.
Le Slam est très récent (une quinzaine d’années). Il nous faut un certain temps pour commencer à en apprécier les saveurs, les raffinements, et en découvrir les experts.

C’est au festival Les voix de Garou, l’été dernier (voir le lien*) que j’avais rencontré Philippe A., dit IRAKA. Il était en charge de la première partie des têtes d’affiche : IAM et 1995.

Je ne l’avais pas cerné à l’époque. Il faut dire qu’après une journée de festivale, j’étais sous le choc et sous le charme de ROVER, LOU DOILLON et SAEZ : avec toutes ces têtes d’affiche ; j’avais un peu sous-estimé le Hip Hop et le Slam qui n’avaient pas attiré mon attention plus que ça.
Le garçon était si timide, si effacé que ses réponses n’avaient rien laissé paraître de sa véritable personnalité.

De passage à Paris et à l’Hôtel Seven, nous décidons de nous revoir.
IRAKA n’a pas une nature extravertie. Il parle doucement, avec beaucoup d’humilité.
Son cheminement du Rap au Slam est un vrai parcours de réflexion intérieure qui lui apporte une profonde maturité.
Il me dira d’ailleurs que son ouverture sur les autres s’est fait petit à petit. Le Slam l’ayant beaucoup aidé.
Aujourd’hui, c’est lui qui donne un coup de pouce aux jeunes.

Ses chansons parlent d’amour, de la société, de la vie des autres. Un peu de la sienne aussi. Mais avec pudeur. Même si ses mots sont souvent incisifs, son regard sur la vie reste positif, car IRAKA est un optimiste.

Alors oui, même si mes tendances musicales sont le plus le Rock, j’ai aimé son dernier album : « Le Slameur », comme un voyage au coeur de son coeur. Un language musicale fort qui tape les meaux de la vie sans filet.

Si vous souhaitez découvrir du Slam ou voir et revoir IRAKA, c’est le 18 Avril aux TROIS BAUDETS, 64 Boulevard de Clichy, 75018 Paris
La PariZienne vous fait gagner des places.

> Site officiel d’Iraka
> Réservation pour les 3 Baudets le 18/04 – IRAKA et VIS A VIES

* > Article sur Les Voix du Gaou 2013

« SLAM ! »
In my culture to me, mainly made ​​of comics, it sounds like a door slamming, someone who takes « PAF! « In the nose, stuck and screaming like a wolf in WOUAIIIIIIIIIIII Tex Avery fingers. People my age who were rocked by culture Rock , and very late in culture Rap .
Slam is very recent. We need some time to begin to appreciate the flavors, refinements, and discover the discoverers experts.

This is the festival Voices Garou , last summer (see link *) I met Philippe A. , said Iraka . He was in charge of part of the headliners IAM and 1995 .
 
I had not identified at the time. I must say that after a day of festivale , I was in shock and under the spell of ROVER , Lou Doillon and SAEZ : With all these headliners ; I was a little underestimated Hip Hop and Slam that had not caught my attention more than that.
The boy was so shy , so cleared his answers had nothing left to look his true personality .
 
Crossing Paris and the
Hotel Seven , we decided to meet again.
Iraka was not an outgoing nature . He speaks softly, with great humility .
Her journey Rap Slam is a real golf inner reflection which brings a deep maturity.
Moreover, he told me that his openness to others was done gradually. Slam have helped.
Today, he is giving a boost to young people.

His songs are about love, society, the lives of others. A little of his own too. But with modesty. Although his words are often incisive, his outlook on life remains positive because Iraka is an optimist.

So yes, even though my musical tendencies are more Rock, I liked his last album: « The Slameur » as a journey of the heart. A strong musical language that taps the Meaux life without a net.

If you want to discover Slam or see and review Iraka is April 18 to THREE BAUDETS, 64 Boulevard de Clichy, 75018 Paris
PariZienne you win tickets.
4 to be won by answering this question:
« WHAT IS THE NAME OF SCHOOL WHERE Iraka ANIME WORKSHOP SLAM? »

[contact-form-7 404 "Not Found"]

> Site officiel d’Iraka
> Réservation pour les 3 Baudets le 18/04 – IRAKA et VIS A VIES

* > Article sur Les Voix du Gaou 2013

Previous post

Daniel Darc, une vie par Christian Eudeline

Next post

Fabian Ferrari transforme la matière grise en rose, Chapeau l'artiste!

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *