MusiquePortraits et Interviews

Rencontre avec Oum: une artiste orientale envoûtante , روح MOROCCO

Paris, le 16 Octobre 2013

Paris, le 16 Octobre 2013

Oum est née à Casablanca.
Elle a Pris le nom de sa grand-mère paternelle: Lalla Oum el Ghait Bent Bella.
Rien à voir avec Oum Khaltoum à qui elle voue pourtant une grande admiration.
Ses influences sont à la fois maroccaine grâce à son père qui souhaitait qu’elle s’approprie sa langue et sa culture mais aussi américaine.
Son style s’affirme de plus en plus et son premier album internationnal : Soul Of Morocco nous offre une musique d’une immense poésie et d’une liberté certaine.

OUM El Ghait est le prénom que les nomades sahariens du Maroc avaient coutume de donner aux jeunes filles nées un jour de pluie, pensant que c’est la chance du nouveau-née qui apporte avec elle l’eau, le secours, ou la délivrance; d’où le sens du nom , qui signifie littéralement « Mère de la délivrance »
OUM, est née à Casablanca, la capitale économique du Maroc, et a grandi dans la ville de Marrakech.

OUM est une chanteuse éclectique qui ose jouer de la musique soul mixée à ses influences naturelles, comme la poésie Hassany (culture du désert marocain) et les rythmes africains qu’elle considere comme les racines de la soul, du gospel et du jazz.

Malouma Mint El Maidah, Ella Fitzgerald, Miriam Makeba, Billie Holliday, Dimi Mint Abba, Aretha Franklin et Eryka Badu sont ses chanteuses de référence.

Son premier album LIK’OUM a été présenté à Casablanca en mai 2009. Elle est considérée comme l’une des voix majeures de la scène marocaine féminine.

Depuis septembre 2010 elle travaille sur son deuxième album « SWEERTY » « WHOWA » premier single de ce second opus est sorti avec un clip vidéo en Janvier 2010.Dans HARGUIN second single de son album, sorti en juillet, OUM invite l’artiste BLITZ the AMBASSADOR pour une collaboration Afrique du Nord/Afrique de l’Ouest sur le thème de l’immigration clandestine des subsahariens. Le nouvel album SWEERTY est paru en Septembre 2011.

OUM chante en Darija, l’arabe dialectique du Maroc. Elle porte cette langue avec fierté et montre dans ses chansons la poésie qui s’y dégage.
Sa musique est comme elle, envoutante.
La voici dans ma playlist et comme Ilham, qui me l’a fait découvrir, je l’écoute en boucle.

Traduction de Haylala chantée par OUM en Darija par Ilham Guggenheim:
Et toi l’éblouissante : chante chante.
Et toi l’éblouissante: chante chante.
Tu es ma religion
Tu es ma fortune
Tu es ma religion
Tu es ma fortune
Tu es une partie de mon cœur mon cœur
Tu es une partie de mon cœur mon cœur
Tu es la lune
Dieu est le plus élevé
Louage au Généreux oh la splendide
Louage au Généreux oh la splendide
Je ne l’écoute pas *
Il n’est pas ma destinée*
Je ne l’écoute pas *
Il n’est pas ma destinée*
Louage au Généreux oh la splendide
* référence peut-être au diable, par opposition à Dieu cité pieusement dans le texte à plusieurs reprises

Oum a écrit son nom en scotch rouge

> Page Facebook Oum Officiel

Paris, le 16 Octobre 2013

Paris, le 16 Octobre 2013

Previous post

Portrait de Sonia Bellouti, femme du digital; Cyberelles

Next post

Le Festival des Inrocks a commencé ! Ce soir, c'est à La Cigale

La PariZienne

La PariZienne

1 Comment

  1. […] PariZienne vous recommande OUM et RIVIERE NOIRE. Je découvrirais comme vous beaucoup d’autres artistes. Mais ces 2 là sont […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *