Portraits et Interviews

Solidays 2012, le bilan par l’AFP

http://www.Solidays.org

[nggallery id=59]

Pour la 20ème année de Solidarité Sida. Solidays est toujours là.
20 ans que Solidarité Sida se bat chaque année pour réunir des artistes, mobiliser des sponsors, toucher les consciences sur un sujet : la lutte contre le Sida.

Lors de la conférence de presse du 31 Mai 2012, Luc Barruet ,fondateur de Solidays explique aux journalistes, comment s’est passée la préparation de l’évènement Solidays 2012.
Ayant récolté moins de fonds, il parle de crise, des difficultés actuelles qui rendent les gens et entreprises frileux.
C’est un fait, le Sida est toujours là, énormément de jeunes ne se protègent pas et beaucoup sont malades et ne le savent pas.
Solidays continue et continuera sa route, avec comme slogan : « Embrassez vos envies »
Il y a tellement de choses à faire : informer les jeunes, aider les malades, sensibiliser les médias et l’état.
Ce sont plus de 1000 bénévoles investis, des centaines de professionnels, 100 associations qui sont partenaires, cet évènement est hors du commun.

Plus de 160.000 spectateurs pour Solidays, qui atteint son objectif financier

Dans un contexte économique difficile, Solidays a fait le plein pour sa 14e édition avec plus de 160.000 spectateurs, une fréquentation qui devrait permettre au festival dédié à la lutte contre le Sida d’atteindre ses objectifs financiers, malgré un budget en baisse.

Le festival, qui s’achevait dimanche sous une pluie battante, a rassemblé en trois jours entre 161.000 et 162.000 festivaliers.

« Nous allons faire la deuxième ou troisième meilleure fréquentation des 14 éditions de Solidays« , s’est félicité de directeur de Solidays et Solidarité Sida Luc Barruet lors d’une conférence de presse.

Solidays, qui cohabite depuis l’an dernier avec un practice de golf ayant réduit sa capacité d’accueil sur l’hippodrome de Longchamp, avait rassemblé 155.000 festivaliers en 2011.

« Ce chiffre de fréquentation devrait nous permettre d’atteindre l’objectif qu’on s’était fixé de dépasser 1,5 million d’euros de bénéfices, malgré un montage financier en baisse », a ajouté M. Barruet.

Cette année, le festival a dû faire face à une baisse des subventions publiques et des partenariats privés pour une somme totalisant 120.000 euros.

« On se bat encore avec le ministère de la Culture, car il y a 20.000 euros qui manquent », a-t-il indiqué.

« Nous savons que le montage financier va être un combat pour l’année prochaine. On cherche à faire en sorte que les partenaires existants n’aient pas de velléités de baisser leur participation », a-t-il ajouté.

Les fonds récoltés par Solidays, organisé chaque année par Solidarité Sida, servent à financer des associations de lutte contre le Sida et d’aides aux victimes.

Garbage en clôture

Grâce à la bonne fréquentation du festival, qui a bénéficié de deux jours de beau temps vendredi et samedi, « on va pouvoir continuer de financer un certain nombre de programmes en France et à l’international », s’est félicité M. Barruet.

« A notre niveau, on ne baissera pas », a-t-il assuré, rappelant qu’avec la crise économique, nombre d’associations de lutte contre le Sida voyaient leurs financements réduits.

« En ce moment, ne pas réduire les budgets, c’est déjà un exploit », a souligné une des marraines de Solidays, l’animatrice Maïtena Biraben.

Côté musical, le festival a accueilli 80 concerts sur trois jours.

Il a confirmé l’engouement du public pour certaines des révélations de l’année, dont le rappeur Orelsan, les Lillois de Skip The Use et le groupe de rock Shaka Ponk, qui a attiré une foule impressionnante samedi soir devant la plus grande scène du festival pour un concert survolté.

Le festival, deuxième de France pour les musiques actuelles en termes de fréquentation, doit s’achever dimanche soir avec les vétérans du rock anglo-saxon Garbage pour une de leurs premières prestations françaises depuis leur reformation.

Pour l’année prochaine, M. Barruet a indiqué que les organisateurs allaient essayer de réduire les longues files d’attente par lesquelles ont dû passer les festivaliers pour accéder au site vendredi.

D’ici là, Solidarité Sida fêtera ses 20 ans les 29 et 30 septembre par une série d’événements. Un concert a déjà été annoncé pour le 29 à Paris-Bercy.

« Il y aura des artistes très connus, y compris internationaux, des artistes dont on sait qu’ils sont capables de surprendre le public », a indiqué M. Barruet, sans dévoiler de noms.
© Agence France-Presse
——
Le festival Solidays est une manifestation de lutte contre le SIDA organisée par Solidarité Sida, qui a lieu chaque année sur l’hippodrome de Longchamp et qui rassemble plus de 150 artistes et jusqu’à 160 000 festivaliers pendant trois jours. Les bénéfices du festival sont reversés à des associations de lutte contre le sida, à des programmes de prévention et d’aide d’urgence aux malades, dont certains spécifiquement créés pour l’Afrique, continent qui compte le plus grand nombre de malades. Les artistes qui interviennent à Solidays s’accordent un cachet réduit ou se produisent bénévolement par solidarité.

Les concerts du festival Solidays se déroulent sur cinq scènes principales : D’un côté les scènes couvertes « Domino » et « Dôme » (gigantesque chapiteau suspendu) et « Cesar Circus » (chapiteau nommé en hommage à César, membre de l’équipe brutalement décédé en rentrant du montage de Solidays 2007), de l’autre les scènes « Bagatelle » et « Paris » (Scène principale). De plus dans le « village », le Forum Solidarité Sida accueille des groupes de musiques du monde sur une estrade partagée pour les débats.

Le nombre de scènes permet une alternance continue des concerts en journée, tandis que la capacité d’accueil de la scène Paris peut atteindre 55 000 festivaliers d’un seul coup pour les concerts des têtes d’affiche.

[nggallery id=59]

Édition 2012 : « Embrassez vos envies »

Le festival se déroule du 22 au 24 juin.

Vendredi 22 : Bénabar, Orelsan, Selah Sue, The Kills, Ayo en acoustique, Birdy Nam Nam, Le Peuple de l’Herbe, Metronomy, Miles Kane, La Grande Sophie, Didier Wampas, Sinsemilia, Ben Howard, Andréa, Blitz The Ambassador, Cheyenne Doll, Concrete Knives, Don Rimini, Huoratron, Nadéah, We are the 90’s, Wine

Samedi 23 : Shaka Ponk, Zebda, Izïa, Dirtyphonics, Danakil, Debout sur le Zinc, Frànçois and The Atlas Mountains, Rover, Skip The Use, The Bloody Beetroots DJ set, Tinariwen, Youssoupha, Anthony Joseph & the Spasm Band, Biga Ranx, Christine, Fuel Fandango, Delta Heavy, Jon Malkin, Kavinsky, Lord Zeljko, New Politics, Netsky, Radio Nova Soundclash, Shantel, Success, Triggerfinger, Twin Twin, Vincha, We are Evergreen

Dimanche 24: Charlie Winston, Garbage, Amadou & Mariam, Tiken Jah Fakoly, Brigitte, Arthur H, 1995, General Elektriks, Irma, JoeyStarr, New Politics, Airnadette, Beat Assailant, Bernhoft, Crane Angels, Hyphen Hyphen, Loud Cloud

http://www.Solidays.org

Billeterie : http://www.solidays.org/billetterie/

Previous post

Univers gothique et histoire fantastique racontés par Emily Musso : Erenn, L'éveil - Rebelle Éditions

Next post

Beat Assailant, Hip-Hop Rap Pop, interview Top et nouvel album.Beat Assailant, Hip-Hop Rap Pop, Top interview and new album.

La PariZienne

La PariZienne

2 Comments

  1. Yazid Manou
    10 juin 2012 at 12 h 44 min — Répondre

    Vive Solidays !

  2. Yazid Manou
    10 juin 2012 at 12 h 44 min — Répondre

    Vive Solidays !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *