MusiquePortraits et Interviews

Jean-Pierre Sabouret, le Diamant Noir du Hard-Rock se confesse sur le divan

Paris, le 5 Juillet 2013
Du cuir à tous les étages, tout en noir de la tête aux tiags, le cheveu hirsute et le sourire franc, Jean-Pierre Sabouret gare sa grosse moto de biker au pied de l’hôtel Seven où nous avons rendez-vous. Nous nous sommes rencontrés au Hellfest cet été, alors que nous combattions ensemble dans la fosse des journalistes pour cadrer des photos des metalleux. Nous avons convenus de cette interview et je jubile de l’entendre me confier son histoire du Métal. Un café, et nous montons dans la suite « Diamant Noir ».
La scène à l’air d’amuser Jean-Pierre.

Il n’est pas qu’un photographe ; il est surtout journaliste depuis le début du hard-rock dans les années 70. Dans ces temps où internet balbutiait, il faisait partie de ceux qui faisaient vivre de leur plume les Hard Rock magazine, Guitard World, Best, Rock You, entre autres, cette presse en papier glacée, seule à offrir du journalisme avec des vrais morceaux d’image dedans, même quand l’ipad est déchargé ou qu’il n’y a pas de réseau. Il a aussi animé longtemps des émissions Télé (M6, MCM, TMC) sur le Hard-Rock et est devenu la référence du genre.

C’est assis confortablement sur le lit que l’interview de Jean-Pierre commence. Spécialiste du Hard Rock plus que du Metal, il me raconte une partie de son parcours, Rammstein, les Beatles et leur double blanc, le passage des vynils aux cds, et c’est avec beaucoup de passion et rempli d’une certaine colère que le personnage se dévoile petit à petit.

Jean-Pierre Sabouret me répond par MP Facebook…
« Actuellement, je suis chez Guitarist et chez Guitar Unplugged, ainsi que watchingmachine.fr
Lorsque je parle de mes artistes coup de coeur, Je parle de Bombino (Omara Moctar) musicien touareg produit par Dan Auerbach des Black Keys. Pas Bambino, moi et Dalida ça fait trois…
J’ai travaillé chez Ronnie Productions puis Vanessa Prod.
Je deviens en 1988, présentateur de l’émission « Boulev’hard des clips » sur M6 puis sur MCM je présente Dr heavy et mister hard. Je deviens ensuite rédacteur en chef de Guitar World, puis Rock World, Guitare Planète, Best, tout en collaborant pendant neuf ans à Hard’n Heavy.

Quelques ouvrages de Jean-Pierre Sabouret
[nggallery id=150]

Photos de Jean-Pierre Sabouret lors de l’interview
[nggallery id=151]

Lien de son site internet
http://www.WatchingMachine.fr

Merci à l’Hôtel Seven, 20 rue Berthollet – 75005 – Paris
http://www.sevenhotelparis.com/

Previous post

Paris et ses contrastes... Poupées voilées et expo Rock "Ah les filles"

Next post

Féfé, cet artiste français qui monte, qui monte, qui monte...

La PariZienne

La PariZienne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *