MusiquePortraits et Interviews

GiedRé, la poupée gonflée à l’esprit punk

Paris, le 19 Juin 2012
Le taxi s’arrête. Un étui de guitare ventru, habillé d’un nœud papillon rose, sort son nez de la portière. Toute mignonne dans ses ballerines à paillettes, son collant et sa jupe bleus, son chemisier blanc en dentelle et ses inséparables boucles d’oreilles cerise, GiedRé apparait.

 

 

Elle sautille gaiement et son visage malicieux est celui d’une petite fille acidulée prise les mains dans la confiture.

Dans sa jolie tête blonde, derrière ses beaux yeux bleus verts, toutes les névroses les plus inavouables l’inspirent et la font rire…ou pleurer.
Car pour elle : « rire ou pleurer ; c’est pas si différent » : ce sont deux facettes d’une même pièce : l’émotion.
GiedRé a quelque chose du clown blanc.

J’ai devant moi la plus Punkette des Punks que j’ai jamais connus !!
Avec sa guitare Folk, sa petite voix ingénue et son costume de poupée sage, elle assène des textes d’une crudité, d’une impudeur et finalement d’une telle violence, qu’à côté, le gros son de Rammstein est une musique de chambre, Marylin Manson semble un petit rat de l’opéra et Iggy Pop passe pour un moine.

GiedRé est pour moi une digne héritière de la culture Punk, contrairement aux étiquettes Pop, Rock ou Folk dont on veut bien l’affubler.

Elle refuse de se soumettre à la stratégie commerciale et industrielle d’une maison de disques, au bourrage de crâne des radios qui passent 35 fois par jour la même chanson.

Son refus est sa liberté ; « Cette voie est plus difficile mais tellement plus agréable »
De toutes façons, GiedRé ne trouve pas de saveurs dans les plaisirs faciles.

GiedRé ose aborder les sujets les plus graves et réussi à nous en faire rire.
Tout y passe, tout ce qu’on sait, qu’on entend aux infos et qu’on se chuchote en rougissant.

GiedRé s’écoute sous le manteau comme on lit un porno.

Avec une magie candide, GiedRé réussi dans ses chansons légères et fraîches, à évoquer l’humanité la plus sombre, et ses déviances les plus indicibles.
Par Dominique Planche

Lieu : Le Five Hotel, Paris – One by the five

8 oCToBre – PaRiS (L’aLHaMBRa) – voir un extrait

2 MaRs : GiGNaC – esPaCe CuLTuReL
8 MaRs : LeNs – THéaTRe Le CoLiSée
10 MaRs : TouRCoiNG – Le GRaND MiX
14 MaRs : LièGe – CiNeMa SauVeNieRe
15 MaRs : GeNèVe – FesTiVaL VoiX De FêTe
16 MaRs : CoLMaR – Le GRiLLeN
22 MaRs : MaReNNes OleRon – FeSTiVal + 2 SoN
27 MaRs : sT eTieNNe – Le FiL
30 MaRs : BResT – Le VauBaN
4 aVRil : NaNTeS – Le FeRRaiLLeuR
6 aVRil : EVReuX – L’aBoRDaGe
11 aVRil : MeTZ – La CHaPeLLe
12 & 13 aVRil : LauSaNNe – Le LiDo
15 aVriL : MoNTPeLLieR – L’aNTiRouiLLe
16 aVRiL : CleRMoNT-FeRRaND – La CooPeRaTiVe De Mai
18 aVRiL : ReNNes – FesTiVaL MyTHos
19 aVRil : BoiS D’aRCy – MJC aBRi BLues
26 aVRil : aGeN – Le FLoRiDa
28 aVRiL : BRuXeLLes – Les NuiTs BoTaNiQues
4 Mai : INCouRT – iNK RoCK
12 Mai : siN Le NoBLe – saLLe HenRi MaRTeL
14 Mai : LiMoGeS – La FouRMi
15 Mai : CHaTeauRouX – Le CuBe
16 Mai : PaRis – La CiGaLe
17 Mai : BouRGeS – Le NaDiR
15 JuiN : MoRGeS – FesTiVaL sous RiRe
(…)
GiedRé, de son vrai nom Giedrė Barauskaitė, est une auteur-compositeur-interprète humoriste franco-lituanienne née le 23 octobre 1985 à Vilnius.

GiedRé Barauskaité naît en Lituanie, qui fait alors partie de l’Union soviétique. Sa mère s’établit en banlieue parisienne à la suite du décès de son mari, alors que GiedRé est âgée de 7 ans. Après avoir obtenu son bac, elle étudie l’art dramatique au cours Florent puis à l’ENSATT (68e promotion) et tient de petits rôles à la télévision, au théâtre et dans des spots publicitaires. Elle commence à composer des chansons, qu’elle interprète dans un bar de son quartier, au début des années 2000. Remarquée par Raphaël Mezrahi durant une audition, GiedRé se produit en première partie du spectacle de l’humoriste à La Cigale. Elle est invitée à plusieurs reprises sur l’antenne d’Europe 1 dans l’émission C’est quoi ce bordel ?, animée par Laurent Baffie. Elle adopte le nom de scène « Moisie » et assure les premières parties du spectacle de Baffie durant un mois et demi, puis de celui d’Oldelaf.

Son premier album 7-titres en auto-production, intitulé Mon premier disque, sort en 2011. Les 2 000 copies personnalisés produites par la chanteuse se vendent en douze semaines. GiedRé, qui a fait le choix de l’auto-production, refuse les offres de l’industrie musicale. La même année paraît Mon premier CdVd, qui rassemble des titres audio et des clips vidéo. En juin, GiedRé joue pour la première fois en Suisse au Festival de la cité de Lausanne. Elle se produit à La Coursive dans le cadre des Francofolies de La Rochelle. En décembre, elle prend part au festival TGV Génériq, organisé dans les villes du Grand Est, et donne deux concerts acoustiques dans des lieux inhabituels, un appartement et une maison d’arrêt de Belfort.

En 2012, GiedRé fait partie des lauréats du FAIR. La chanteuse, qui compte plus de 30 000 fans sur le réseau social Facebook, a donné une centaine de concerts en deux ans. En 2012, elle se produit notamment au Phénix en ouverture du Printemps de Bourges. Mon premier album genre Panninni, sorti le 1er avril, ne contient pas de disque, mais des vignettes auto-collantes à gratter, permettant de télécharger les chansons grâce à un code.

En juin 2012, elle traverse l’Atlantique et part en tournée au Québec, et notamment aux FrancoFolies de Montréal.

Style musical et paroles

Décrits comme « crus », « politiquement incorrects » et teintés d’humour noir, les textes de GiedRé abordent des sujets comme la prostitution et la pédophilie. Ils contrastent avec son apparence physique et ses costumes de scène. GiedRé estime que ses chansons ne sont pas provocantes, elle dit retranscrire la réalité, qui est selon elle « souvent choquante ».

Discographie

Albums
2011 : Mon premier disque
2012 : Mon premier album genre Panninni

Vidéographie

2011 : Mon premier CdVd

http://www.giedre.fr

 

 

 

 

 

 

 

Le-mondial-du-taouage-2017-la-parizienne
Previous post

Le Mondial du Tatouage 2017 - 3, 4 et 5 Mars

Next post

Mouss El Bakkouchi, ancien videur à la Cigale et champion du monde de BodyBuilding, à la conquête de l'Amérique

La PariZienne

La PariZienne

13 Comments

  1. Yazid Manou
    30 juin 2012 at 1 h 05 min — Répondre

    Super interview et excellente série photos !

  2. hallet emmanuel
    30 juin 2012 at 10 h 46 min — Répondre

    excellente interview !!! un sympathique résumé de sa vie ensuite, il y a juste une petite erreur , les yeux de giedré sont vert et pas bleu !!!
    bizz a la-parizienne.com

    • 30 juin 2012 at 15 h 47 min — Répondre

      Merci Emmanuel :-) je vais corriger en mettant ses yeux bleus verts !

  3. hallet emmanuel
    30 juin 2012 at 10 h 46 min — Répondre

    excellente interview !!! un sympathique résumé de sa vie ensuite, il y a juste une petite erreur , les yeux de giedré sont vert et pas bleu !!!
    bizz a la-parizienne.com

    • 30 juin 2012 at 15 h 47 min — Répondre

      Merci Emmanuel :-) je vais corriger en mettant ses yeux bleus verts !

  4. Ginkgo_biloba51
    1 juillet 2012 at 20 h 18 min — Répondre

    Une très belle interview pour un personnage mystérieux qui derrière son côté décalé perçoit beaucoup de chose de la vie; merci pour le partage et merci à l’artiste pour ses chansons !

  5. Planchette Carolinette
    6 juillet 2012 at 10 h 13 min — Répondre

    Bonjour Soeurette – aujourd’hui est un jour en – iette- (vendrediette)
    J’aime bien GieDré quand elle dort, toi aussi tu lui as raconté de jolies histoires?
    Y’a plein de tendresse, merci les punkettes!

  6. Planchette Carolinette
    6 juillet 2012 at 10 h 13 min — Répondre

    Bonjour Soeurette – aujourd’hui est un jour en – iette- (vendrediette)
    J’aime bien GieDré quand elle dort, toi aussi tu lui as raconté de jolies histoires?
    Y’a plein de tendresse, merci les punkettes!

  7. […] GiedRé ose aborder les sujets les plus graves et réussi à nous en faire rire. GiedRé s’écoute sous le manteau comme on lit un porno…  […]

  8. […] Voir interview de GiedRé Partagez Articles liés window.fbAsyncInit = function() { FB.init({appId: null, status: true, cookie: true, xfbml: true}); }; (function() { var e = document.createElement('script'); e.async = true; e.src = document.location.protocol + '//connect.facebook.net/fr_FR/all.js'; document.getElementById('fb-root').appendChild(e); }()); 0 Commentaires […]

  9. 6 novembre 2012 at 18 h 22 min — Répondre

    Superbe interview et très jolie voix. Je suis contente de la découvrir, ce sera ma « rencontre » du jour !

  10. […] GiedRé, la poupée gonflée à l’esprit punk […]

  11. […] GiedRé, la poupée gonflée à l’esprit punk […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *