Évènements

Centre Georges Pompidou : 3 cadeaux en un seul écrinCentre Georges Pompidou: 3 gifts in one case

Billetterie uniquement sur place, gratuit pour les moins de 18 ans, tous les jours sauf le mardi de 11 à 21 h, nocturne jusqu’à 23 h le jeudi

DURAS SONG, PORTRAIT D’UNE ECRITURE

Jusqu’au 12 janvier 2015

Marguerite Duras fut un personnage étrange, d’une intelligence totalement hors d’atteinte. L’évanescence, la justesse, la puissance dont son écriture, en littérature, au cinéma, au théâtre, dans la presse écrite sont racontés par l’auteur elle-même. Le secret réside en quelques phrases dont on a d’abord du mal à saisir le sens et la portée. Puis l’évidence s’impose. L’écriture est la seule chose qui compte. Contre la fugacité de tout instant. Saisir le moment de peur qu’il ne s’échappe. Croquer des silhouettes bien plus que des sujets puisque le sujet n’existe pas en tant que tel. Serait-ce l’imprégnation des philosophies orientales qui a conditionné l’œuvre et la femme ?

Tout n’est que vacuité, nous dit-elle finalement. Nous sommes déjà des fantômes qui courent vers le rien. Un mirage de vie. Raison pour laquelle il faut vivre l’instant comme l’écriture dans le feu de la passion incandescente. Plongez-vous dans l’ambiance feutrée de la voix parfois douce, parfois mordante de celle qu’on ne peut saisir tout à fait, celle qui en dit tant sur nous et notre condition humaine…

david-2

Lien vers l’expo

JEFF KOONS : LA RETROSPECTIVE

Jusqu’au 27 avril 2015

Artiste décrié, moqué, jalousé, Jeff Koons a pour le moins marqué son temps. Ludique et plus profond et politique qu’on ne peut le penser de prime abord, les œuvres monumentales ont une esthétique parfaite qui interpelle : parfaitement kitch, parfaitement lisses, parfaitement brillantes, parfaitement surprenantes… elles montrent en définitive la tricherie de notre société de consommation, du monde de la publicité et des médias en général. Nous sommes des lapins pris dans les phares d’une voiture.

Koons s’en amuse en détournant les codes mais sans négliger la forme. Son souci du détail, par exemple dans la reproduction en peinture de photographies de très haute qualité, cette recherche de la perfection, donc, sont paradoxalement pour le plus grand nombre. Un appel disant « ne vous laissez pas berner ». Il fait partie du système, ne s’en défend pas. Il prend le partie d’en rire, et le rire est parfois jaune, vous ne constaterez.

david-1

https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-05a382f83e5f533c85cd68c763b3e4c&param.idSource=FR_E-a0b723e271d537f2457bc404b26d2c6

FRANK GEHRY

Jusqu’au 26 janvier 2015

Frank Gehry contribue à réinventer l’architecture. Son travail résonne dans le monde entier parmi ceux qui comptent, aux côtés d’un Jean Nouvel. Sa dernière réalisation à Paris pour la Fondation Vuitton est un magnifique témoignage de cette capacité de créer l’autre chose, le différent. Passionné dès sa tendre enfance par les matériaux, le verre, le grillage, la tôle, le bois et bien d’autres encore, l’architecte s’intéresse aussi à l’art, à l’anatomie, à l’urbanisme. Ce foisonnement de ses centres d’intérêt lui permet de développer un nouveau langage architectural que les capitales du monde entier s’arrache.

Dedans-dehors, découvert-recouvert, combat des structures… autant de concepts d’une force saisissante où Gehry convoque Le Corbusier et Gaudi. Si vous n’avez pas eu la chance de découvrir ce qu’est une maison qui danse à Prague ou le bateau protéiforme du Musée Guggenheim à Bilbao, cette exposition est l’occasion rêvée de voyager.

David-3

Lien vers l’expoTicket only on site, free for under 18 every day except Tuesday from 11 to 21 pm nightly until 23 pm on Thursday

DURAS SONG, PORTRAIT OF A WRITING

Until January 12, 2015

Marguerite Duras was a strange character, a totally intelligence out of reach. The evanescence, correctness, the power his writing, literature, cinema, theater, print media are narrated by the author herself. The secret lies in a few sentences which evil was first to grasp the meaning and scope. Then the evidence is needed. Writing is the only thing that matters. Against the transience of all times. Seize the moment lest he escapes. Crunching more than silhouettes of subjects since the subject does not exist as such. Could this be the impregnation of Eastern philosophies which conditioned the work and the woman?

Everything is emptiness, she says finally. We are already ghosts running towards nothing. A memory mirage. Why we must live for the moment like writing in the heat of the incandescent passion. Immerse yourself in the cozy atmosphere of the sometimes softly, sometimes biting from that we can not quite grasp, as the one that says about us and our human condition …

david-2

JEFF KOONS: THE RETROSPECTIVE

Until April 27, 2015

Artist maligned, mocked, jealous, Jeff Koons at least marked his time. Playful and deeper and political than one might think at first glance, the monumental works have a perfect aesthetic that calls: perfectly kitch, perfectly smooth, perfectly shiny, perfectly surprising … they show ultimately cheating our consumer society , the world of advertising and the media in general. We are rabbits caught in the headlights of a car.

Koons is amused by diverting the codes without neglecting form. His attention to detail, such as painting reproduction high quality photographs, this pursuit of perfection, then, paradoxically for many. A call saying « do not be fooled. » It is part of the system, is not defended. He takes part to laugh, and laughter is sometimes yellow, you see.

david-1

FRANK GERHY

Until January 26, 2015

Frank Gehry contributes to reinvent the architecture. His work resonates around the world among those who count, alongside a Jean Nouvel. His latest achievement in Paris for the Vuitton Foundation is a magnificent example of this ability to create something else, the different. Fascinated since childhood by materials, glass, mesh, sheet metal, wood and many others, the architect is also interested in art, anatomy, urban planning. This profusion of its interests allows it to develop a new architectural language capitals around the world is hard.

Inside-outside, uncovered-covered, combat structures … all concepts of striking power where Gehry convene Le Corbusier and Gaudi. If you have not had the chance to experience what a house dancing in Prague or protean boat Guggenheim Museum in Bilbao, this exhibition is the perfect opportunity to travel.

David-3

Previous post

Lez Zeppelin, The female Power du Hellfest 2014Lez Zeppelin, The female Power of the Hellfest 2014

Next post

Paris groove au son d'Haylen, le 10 Janvier 2015 au BarOmaîtresParis groove to the sound of Haylen, January 10, 2015 at BarOmaîtres

Vents dOrage

Vents dOrage

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *