Théâtre

La misère est moins pénible au soleil

AMOU TATI, LA DAME DE FER ****

QUE COULE LE SANG DE L’AFRIQUE

Peut-on rire de tout ? Quel débat vain et idiot. Le politiquement correct et les bien-pensants étouffent la création artistique depuis bien trop longtemps. L’humour est une arme redoutable contre l’isolement, les a priori, la peur de l’étranger, de l’inconnu, du différent. Amou Tati (Tatiana Rojo) l’a bien compris. Il me semble d’ailleurs, pour avoir la chance de côtoyer des Africains vivant à Paris, que cette capacité d’autodérision leur soit un trait commun. Ils n’ont pas à comprendre, ils vivent, souffrent et le rire est un masque pour bien des malheurs. Mais ce qui caractérise sans doute l’écriture ravageuse de cette humoriste tient à ce qu’elle embrasse dans un même ouragan dévastateur les travers de ses compatriotes et ceux des occidentaux. Serait-ce une clé pour mettre fin au débat ? Force est de constater l’efficacité de l’approche, à notre plus grand plaisir.

La misère est moins pénible au soleil… rien n’est moins sûr. Mais s’apitoyer ne sert de rien alors l’Africaine se bat, pour l’avenir de ses enfants bien plus que pour elle-même. Toutes griffes dehors, même si la lionne fait souvent maigre pitance. Alors tout est bon pour se sauver -dans les deux  sens du terme- et prendre ce qui est bon à prendre mais sans jamais se renier, crie-elle à ses fille la narine épatée et fumante.

450-Amou-tati-la-dame-de-fer2-la-parizienne

MAMANS COURAGE

Amou Tati dresse donc le portrait d’une dame de fer, d’un fer solide comme le roc et doux comme du velours, un velours chatoyant et chaud comme le soleil de l’Afrique. Tenir bon, le front haut, mentir un peu ou forcer le trait, pour la bonne cause, pour grappiller si peu quand tant vous manque. Tout ou presque sans doute. Alors l’on se demande comment il reste possible d’en rire. Question de courage… et de dignité même quand il faut parfois s’assoir dessus. Les mamans sont tout abnégation, sacrifice, altruisme quand leurs enfants ne sont qu’arrogance, cupidité et suffisance. Moi aussi je force un peu le trait, pour mieux vous convaincre de la tendresse et de la réelle portée sociologique de ce spectacle, bien loin des vannes paresseuses du stand-up pourtant si prisé en ces temps de la facilité et du surtout-ne-réfléchis-à-rien.
740-Amou-tati-la-dame-de-fer3-la-parizienne
Les mères du monde entier essuieraient discrètement une larme perlant au coin de l’œil, tant le propos fait mouche, par delà les frasques et le grotesque d’une galerie de personnage plus à côté de la plaque les uns que les autres. Le rythme se ralentit d’un coup, la fin approche, le rire risque de laisser la place à autre chose. Oui mais à quoi ? L’Apollo Théâtre cache précieusement la réponse mais un jour ou l’autre on comprend l’amour d’une maman de fer. A votre tour…
 450-Amou-tati-la-dame-de-fer-la-parizienne

One woman show d’1h20 environ

Auteur : Amou Tati (Tatiana Rojo)

Metteur en scène : Eric Checco

Avec : Tatiana Rojo

PITCH

Amou Tati raconte avec malice et émotion, la vie d’une africaine seule avec ses quatre filles qui ne s’embarrasse pas de scrupules pour sortir de la misère. Elle vous entraîne avec humour et énergie dans son univers familial… Sur scène se côtoient une mère africaine traditionnelle autoritaire, un québécois écolo ou encore un français bobo égocentrique… Les personnages sont tous plus vrais et attachants les uns que les autres.

Déjà plus de 1000 représentations ! Amou Tati, c’est Tatiana Rojo tourne dans toute l’Europe et l’Afrique avec ce spectacle.

Jusqu’au 2 janvier 2016 – le samedi à 17h00, au Théâtre Apollo

Théâtre Apollo

18 rue du Faubourg du Temple- 75011 Paris

Plan d’accès

Réservations

Previous post

De l'art de montrer le beau

Next post

Automne ensoleillé

Vents dOrage

Vents dOrage

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *